Une évaluation radiographique de la charge progressive sur l’os autour d’implants ostéointégrés simples dans le maxillaire postérieur

Objectifs: Le but de cette étude clinique était de déterminer l’efficacité des procédures de charge progressive sur la préservation de la hauteur osseuse crestale et l’amélioration de la densité osseuse péri-implantaire autour d’implants maxillaires restaurés avec des couronnes prémolaires simples par une technique d’évaluation radiographique longitudinale précise.

Matériaux et méthodes: Vingt-trois implants dentaires endosseux revêtus d’HA ont été placés chez 20 sujets et autorisés à guérir pendant 5 mois avant la découverte chirurgicale. Les implants ont été attribués au hasard à un groupe expérimental ou à un groupe témoin. Après une période de cicatrisation conventionnelle, les implants du groupe témoin ont été restaurés avec une couronne en céramique métallique et les implants du groupe expérimental ont subi un protocole de chargement progressif. Le groupe expérimental a été progressivement chargé en augmentant la hauteur de la table occlusale par incréments d’un état d’infra-occlusion à une occlusion complète en ajoutant de la résine acrylique à une couronne acrylique traitée thermiquement. Les couronnes progressivement chargées ont été placées en infra-occlusion pendant les 2 premiers mois, en occlusion légère pendant les 2 deuxièmes mois et en occlusion complète pendant les 2 troisièmes mois. À ce stade, une couronne en céramique métallique a remplacé la couronne en acrylique. Des radiographies normalisées de chaque implant ont été effectuées au moment de la restauration, puis après 2, 4, 6, 9 et 12 mois de fonction. L’analyse d’images numériques et la radiographie par soustraction numérique ont été utilisées pour mesurer les changements de la hauteur de l’os crestal et de la densité osseuse péri-implantaire.

Résultats: Les valeurs moyennes de perte de hauteur osseuse crestale à 12 mois étaient de 0,2 +/-0,27 mm pour les implants à charge progressive et de 0,59 +/-0,27 pour les implants à charge conventionnelle, et lorsqu’elles ont été testées avec des ANOVA à mesure répétée sur les périodes de temps, les différences étaient statistiquement significatives (P < ou = 0,05). Le groupe progressivement chargé a montré une tendance à un gain de densité osseuse plus élevé dans la zone crestale que le groupe classiquement chargé, mais le groupe classiquement chargé a montré une tendance à un gain de densité osseuse plus élevé au sommet des implants.

Conclusion: L’os péri-implantaire autour des implants progressivement chargés présente une perte osseuse crestale moindre que l’os autour des implants placés classiquement en pleine fonction. Les mesures de densité péri-implantaire des implants progressivement chargés montrent une augmentation continue de la densité osseuse péri-implantaire au fil du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.