St. Paul: Site de dépotoir pour les yeux de porc

 Carte montrant les caractéristiques dans et autour du dépotoir pour les yeux de porc Le dépotoir pour les yeux de porc a fonctionné entre 1956 et 1972, acceptant les déchets des communautés, des entreprises et de l’industrie de la région métropolitaine de l’Est. Une grande partie des déchets a été déposée dans les zones humides de la propriété. Les dossiers de la MPCA montrent qu’environ 8,3 millions de verges cubes de déchets ont été éliminés sur le site d’environ 230 acres. (Une autre ancienne zone non couverte, le dépotoir d’écloserie de 38 acres, n’est pas incluse dans cette estimation.) Cela fait du dépotoir de l’œil de porc le plus grand site de dépotoir non autorisé de l’État.

De 1977 à 1985, le site a également été utilisé pour l’évacuation des cendres de boues de traitement des eaux usées par la Station d’épuration du Conseil Métropolitain. On estime que 236 000 mètres cubes de cendres ont été placés sur de vieilles ordures.

Ce qui a été fait

 Carte montrant ce qui a été fait à la décharge des yeux de porc

Il existe plusieurs façons d’éliminer ou de minimiser les « points chauds » de contamination. Depuis 1999, les efforts d’assainissement ont inclus:

  • Enlèvement des fûts de déchets exposés le long du ruisseau Battle.
  • Augmenter le littoral du lac Pig Eye avec des sols riches en matières organiques qui ont ralenti la migration des contaminants dans celui-ci.
  • Stabiliser le sol contaminé par le plomb dans la zone d’élimination de la batterie en le mélangeant à une substance semblable à du ciment qui fixe le plomb, l’empêchant de s’écouler du site ou de le lixivier dans les eaux souterraines.
  • Couvrir l’ensemble du site avec au moins deux pieds de sol propre et planter des arbres pour prévenir l’érosion et attirer les contaminants des eaux souterraines.
  • Remplir les étangs des parties sud-est et sud-ouest de la décharge avec un sol riche en matières organiques et planter des arbres dans les zones pour prévenir l’érosion et encourager l’élimination biologique des contaminants.

Ce qui est prévu

 Carte montrant ce qui est prévu pour la décharge des yeux de porc

Il est peu probable que la décharge des yeux de porc soit complètement nettoyée. Les méthodes standard pour traiter les impacts environnementaux des anciennes décharges ne fonctionneront pas ici. Étant donné que la décharge se trouve dans une plaine inondable, l’installation d’un couvercle non perméable pour empêcher la pluie et la fonte des neiges de s’infiltrer dans les déchets ne serait d’aucune utilité. Il est peu probable qu’un système actif pour pomper les eaux souterraines contaminées fonctionne, car la décharge est trop proche de la rivière. Et, l’énorme quantité de déchets dans la décharge rend très coûteux son enlèvement et son incinération ou son élimination ailleurs.

À l’heure actuelle, la MPCA veut minimiser la quantité de lixiviat et d’eau souterraine contaminée qui s’écoule du site et se jette dans le ruisseau Battle. Pour ce faire, la MPCA propose d’éliminer les sols et les déchets contaminés de certaines parties du ruisseau Battle Creek et de les remplacer par des sols riches en matières organiques. Les contaminants qui s’échappent de la décharge se lient à ce type de sol et réduisent la quantité de polluants qui atteignent le ruisseau. La zone sera revégétalisée pour prévenir l’érosion et encourager l’élimination biologique supplémentaire des contaminants.

Le sol et les déchets retirés du ruisseau seront relocalisés ailleurs sur le site et recouverts de terre propre. Les eaux souterraines seront surveillées pour déterminer les impacts.

Contacts

Stephanie Ryno, Ingénieur de projet
651-757-2070
[email protected]

Mike Bares, hydrogéologue du projet
651-757-2210
[email protected]

Pour obtenir des renseignements sur les répercussions sur la santé, communiquez avec :

Phil Monson, Évaluateur des risques – Unité des normes de qualité de l’eau de l’AAMP
651-757-2258
[email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.