L’Effet Somogyi ou l’Hyperglycémie Rebondissante

Pour compenser l’hypoglycémie nocturne, le corps sécrète des hormones contre-régulatrices, telles que le glucagon et l’adrénaline, qui augmentent la glycémie matinale (glycémie).

Sur la base de ses observations scientifiques, Michael Somogyi, biochimiste et professeur à l’Université de Washington, a émis l’hypothèse dans les années 1950 que « l’hypoglycémie » pouvait provoquer « une hyperglycémie. »Aujourd’hui, nous parlons de « l’effet Somogyi », qui se caractérise par une glycémie élevée le matin à la suite d’une hypoglycémie nocturne non détectée et non traitée chez les diabétiques qui s’injectent de l’insuline. Pour compenser l’hypoglycémie, le corps sécrète des hormones contre-régulatrices, telles que le glucagon et l’adrénaline. C’est aussi ce qu’on appelle « l’hyperglycémie de rebond. »

Bien que cette hypothèse n’ait jamais été scientifiquement prouvée, les professionnels travaillant dans le domaine du diabète soupçonnent que l’effet Somogyi est impliqué lorsqu’une personne dont la dose d’insuline au coucher est progressivement augmentée présente une hyperglycémie constante le matin.

Si votre diabète est traité avec de l’insuline et si votre glycémie est élevée à votre réveil le matin (supérieure à 7 mmol/ L), vous devez mesurer votre glycémie vers 3 heures du matin ou pendant le pic d’action de l’insuline après votre injection au coucher. Faites cela pendant au moins deux nuits consécutives. Si vous constatez que votre glycémie mesurée est inférieure à 4 mmol / L, vous êtes dans un état d’hypoglycémie et l’effet Somogyi pourrait expliquer votre hyperglycémie matinale.

Identifier la cause de l’hypoglycémie pour prévenir l’hyperglycémie de rebond

Voici quelques causes d’hypoglycémie nocturne:

  • La dose d’insuline au coucher est trop élevée
  • Un problème lié à votre technique d’injection d’insuline
  • Consommer moins de glucides que d’habitude au souper ou en soirée
  • Boire de l’alcool à jeun ou de manière excessive
  • Activité physique inhabituelle pendant la journée

Lorsque vous en trouvez la cause, discutez avec votre médecin de la nécessité de réduire votre dose d’insuline au coucher ou de modifier le type d’insuline.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.