Le Corpus Coranique Arabe – Traduction

Bienvenue dans le Corpus Coranique arabe, une ressource linguistique annotée pour le Saint Coran. Cette page présente sept traductions parallèles en anglais pour le verset 50 du chapitre 33 (sūrat l-aḥzāb). Cliquez sur le texte arabe ci-dessous pour voir les détails mot par mot de la morphologie du verset.

Aller

Chapitre (33) sūrat l-aḥzāb (Les Forces combinées)

Sahih International: Ô Prophète, en effet, Nous vous avons rendu licites vos femmes à qui vous avez donné leur juste compensation et celles que votre main droite possède de ce qu’Allah vous a rendu, ainsi que les filles de vos oncles paternels et les filles de vos tantes paternelles et les filles de vos oncles maternels et les filles de vos tantes maternelles qui ont émigré avec vous et une femme croyante si elle se donne au Prophète si le Prophète souhaite l’épouser, uniquement pour vous, à l’exclusion des croyants. Nous savons certainement ce que Nous leur avons imposé au sujet de leurs femmes et de celles que possèdent leurs mains droites, afin qu’il n’y ait sur vous aucun malaise. Et Allah est toujours Pardonneur et Miséricordieux.

Pickthall: Ô Prophète! Lo! Nous t’avons rendu licites tes femmes à qui tu as versé leur dot, et celles que ta droite possède de celles qu’Allah t’a données comme butin de guerre, et les filles de ton oncle du côté du père et les filles de tes tantes du côté du père, et les filles de ton oncle du côté de la mère et les filles de tes tantes du côté de la mère qui ont émigré avec toi, et une femme croyante si elle se donne au Prophète et que le Prophète désire la demander en mariage – un privilège pour toi seulement, pas pour les (autres) croyants – Nous sommes conscients de ce que Nous leur avons prescrit au sujet de leurs femmes et de celles que possèdent leurs droites, afin que tu sois libre de tout blâme, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Yusuf Ali: Ô Prophète! Nous t’avons rendu licites tes femmes à qui tu as versé leurs dot; et celles que ta droite possède parmi les prisonniers de guerre qu’Allah t’a assignés; et les filles de tes oncles et tantes paternels, et les filles de tes oncles et tantes maternels, qui ont émigré avec toi; et toute femme croyante qui dédie son âme au Prophète si celui-ci veut l’épouser; – ceci seulement pour toi, et non pour les Croyants (en général); Nous savons ce que Nous leur avons fixé quant à leurs femmes et aux captifs que possèdent leurs mains droites; – afin qu’il n’y ait aucune difficulté pour toi. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Shakir: Ô Prophète! certes, nous vous avons rendu licites vos femmes à qui vous avez donné leur dot, et celles que votre main droite possède parmi celles qu’Allah vous a données comme prisonnières de guerre, et les filles de vos oncles paternels et les filles de vos tantes paternelles, et les filles de vos oncles maternels et les filles de vos tantes maternelles qui ont fui avec vous; et une femme croyante si elle s’est donnée au Prophète, si le Prophète a voulu l’épouser specially spécialement pour vous, pas pour le reste des croyants; Nous savons ce que Nous leur avons ordonné au sujet de leurs femmes et de celles que possèdent leurs droites, afin qu’aucune faute ne vous soit adressée. et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Muhammad Sarwar: Prophète, Nous vous avons rendu licites vos femmes à qui vous avez donné leur dot, les filles esclaves que Dieu vous a données en cadeau, les filles de vos oncles et tantes, paternelles et maternelles, qui ont émigré avec vous. La femme croyante, qui s’est offerte au Prophète et que le Prophète peut vouloir épouser, sera spécialement pour lui, pas pour les autres croyants. Nous savions ce qu’il fallait leur rendre obligatoire concernant leurs femmes et leurs filles esclaves afin que vous ne fassiez face à aucune épreuve (parce que nous vous avons accordé une distinction par rapport aux croyants). Dieu est pardonneur et miséricordieux.

Mohsin Khan: Ô Prophète (Muhammad SAW)! En vérité, Nous vous avons rendu licites vos femmes, à qui vous avez payé leur Mahr (argent de mariage donné par le mari à sa femme au moment du mariage), et ceux (captifs ou esclaves) que possède votre main droite – qu’Allah vous a donnés, et les filles de vos ‘Amm (oncles paternels) et les filles de vos ‘Ammah (tantes paternelles) et les filles de vos Khal (oncles maternels) et les filles de vos Khalah (tantes maternelles) qui ont émigré (de La Mecque) avec vous, et une femme croyante si elle s’offre au Prophète, et que le Prophète souhaite l’épouser; un privilège pour vous seulement, pas pour le reste des croyants. En effet, Nous savons ce que Nous leur avons ordonné à propos de leurs femmes et de ceux (captifs ou esclaves) que leurs mains droites possèdent, afin qu’il n’y ait aucune difficulté pour vous. Et Allah est Toujours Pardonneur, Très Miséricordieux.

Arberry: Ô Prophète, Nous t’avons rendu licites tes épouses à qui tu as donné leur salaire et ce que possède ta main droite, le butin de guerre que Dieu t’a donné, et les filles de tes oncles paternels et tantes paternelles, tes oncles maternels et tantes maternelles, qui ont émigré avec toi, et toute femme croyante, si elle se donne au Prophète et si le Prophète désire la prendre en mariage, pour toi exclusivement, en dehors des croyants We Nous savons ce que Nous leur avons imposé de toucher leurs femmes et ce que leurs mains droites possèdent that afin qu’il n’y ait aucune faute en toi; Dieu est pardonneur, compatissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.