Facteur de qualité – Rayonnement

La dose équivalente (symbole HT) est une quantité de dose calculée pour des organes individuels (indice de tissu T). La dose équivalente est basée sur la dose absorbée par un organe, ajustée pour tenir compte de l’efficacité du type de rayonnement. La dose équivalente est indiquée par le symbole HT. L’unité SI de HT est le sievert (Sv) ou mais rem (équivalent de roentgen man) est encore couramment utilisé (1 Sv = 100 rem). Unité de sievert a été nommé d’après le scientifique suédois Rolf Sievert, qui a fait une grande partie des premiers travaux sur la dosimétrie en radiothérapie.

Comme il a été écrit, à des fins de radioprotection, la dose absorbée est moyennée sur un organe ou un tissu, T, et cette moyenne de dose absorbée est pondérée pour la qualité du rayonnement en termes de facteur de pondération du rayonnement, wR, pour le type et l’énergie du rayonnement incident sur le corps. Le facteur de pondération du rayonnement est un facteur sans dimension utilisé pour déterminer la dose équivalente à partir de la dose absorbée moyennée sur un tissu ou un organe et est basé sur le type de rayonnement absorbé. La dose pondérée résultante a été désignée comme la dose équivalente d’organe ou de tissu:

 dose équivalente - équation -définition

Facteur de qualité

 facteur de qualité - rayonnement Le facteur de qualité d’un type de rayonnement est défini comme le rapport des dommages biologiques produits par l’absorption de 1 Gy de ce rayonnement aux dommages biologiques produits par 1 Gy de rayons X ou gamma.

Le Q d’un certain type de rayonnement est lié à la densité des traces d’ions qu’il laisse derrière lui dans les tissus. Les facteurs de qualité pour les différents types de rayonnement sont énumérés dans le tableau.

Ces facteurs de qualité sont limités à la gamme de doses d’intérêt pour la radioprotection, c’est-à-dire à l’ampleur générale des limites de dose. Dans des circonstances particulières où l’on traite de doses plus élevées pouvant entraîner des effets déterministes, les valeurs RBE pertinentes sont appliquées pour obtenir une dose pondérée.

Facteur de pondération du rayonnement

 Facteurs de pondération du rayonnement - courant - CIPR
Source: CIPR Publ. 103: Les Recommandations de 2007 de la Commission Internationale de radioprotection

En radioprotection, le facteur de pondération des rayonnements est un facteur sans dimension utilisé pour déterminer la dose équivalente à partir de la dose absorbée moyenne sur un tissu ou un organe et est basé sur le type de rayonnement absorbé. Dans le passé, un facteur similaire connu sous le nom de facteur de qualité a été utilisé à cette fin. Le facteur de pondération du rayonnement est une estimation de l’efficacité par dose unitaire du rayonnement donné par rapport à la norme à faible dose.

Avant 1990, les quantités équivalentes de dose étaient définies en fonction d’un facteur de qualité, Q(L), appliqué à la dose absorbée en un point afin de prendre en compte les différences d’effets des différents types de rayonnement. Dans ses recommandations de 1990, la CIPR a introduit un concept modifié. Aux fins de la radioprotection, la dose absorbée est moyennée sur un organe ou un tissu, T, et cette moyenne de dose absorbée est pondérée pour la qualité du rayonnement en termes de facteur de pondération du rayonnement, wR, pour le type et l’énergie du rayonnement incident sur le corps.

La raison pour laquelle le facteur de qualité, c’est–à-dire la relation Q–L, a été remplacé par des valeurs de wR dans la définition des doses équivalentes aux organes et de la dose efficace était que la Commission estimait:

« que le détail et la précision inhérents à l’utilisation d’une relation Q-L formelle pour modifier la dose absorbée afin de refléter la probabilité plus élevée de préjudice résultant d’une exposition à des composants de rayonnement présentant une LET élevée ne sont pas justifiés en raison des incertitudes dans les informations radiologiques ».

Il convient de noter que ces deux facteurs, le facteur de pondération des rayonnements et le facteur de qualité, sont limités à la gamme de doses d’intérêt pour la radioprotection, c’est-à-dire à la grandeur générale des limites de dose. Dans des circonstances particulières où l’on traite de doses plus élevées pouvant entraîner des effets déterministes, les valeurs RBE pertinentes sont appliquées pour obtenir une dose pondérée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.