[Diagnostic échographique de la leucomalacie périventriculaire]

La leucomalacie périventriculaire (PVL) est la forme la plus fréquente de lésions cérébrales hypoxémiques chez les nourrissons. En PVL, il y a généralement des antécédents d’asphyxie ou d’hypoxie. Il en résulte des lésions hypoxico-ischémiques de la région du cerveau autour des ventricules latéraux, une zone particulièrement vulnérable car située dans une zone frontalière entre les apports artériels. La PVL est généralement d’abord reconnue comme une éruption hétérogène échodense dans les zones périventriculaires antérieure et postérieure lors d’une échographie cérébrale. Cela doit être clairement différencié du halo typique observé chez les nouveau-nés. La formation de lésions périventriculaires pseudocystiques est généralement observée après 2 semaines. Par la suite, la PVL est caractérisée par une asymétrie ventriculaire avec des parois irrégulières ou par une atrophie cérébrale. Les échographies neurologiques spécifiques à l’âge sont rarement observées chez les patients atteints de PVL. Comme ces stades de développement individuels de la PVL ne peuvent pas toujours être détectés par échographie, les critères de diagnostic suivants sont recommandés: Augmentation des zones échodensitaires intenses et hétérogènes suivie d’une rupture de ces zones échodensitaires dans les régions périventriculaires antérieure et postérieure lors d’une échographie cérébrale. Pseudocystes périventriculaires multiples et à parois épaisses, initialement non communicants. Dilatation asymétrique typique persistante des ventricules avec des parois ventriculaires irrégulières et floues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.