Comparaison entre le test cutané à la tuberculine et le tube QuantiFERON Gold-In pour la détection de la tuberculose latente chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde dans une population endémique de tuberculose

Résumé

Introduction: Le test cutané à base de dérivé protéique purifié (PPD) est la seule méthode largement utilisée qui détecte une infection tuberculeuse latente (ITL) et dépend d’une fonction normale des lymphocytes T. Dans la polyarthrite rhumatoïde (PR), la fonction des lymphocytes T est altérée, ce qui peut entraîner une incapacité à développer une réaction PPD adéquate. Les tests de libération d’interféron gamma (IGRA) sont maintenant des alternatives disponibles au test cutané à la tuberculine (TST) pour détecter l’ITL.

Objectifs: Cette étude a comparé QuantiFERON-TB Gold In-Tube (QFT-IT) avec le TST pour la détection de l’infection tuberculeuse latente chez les patients atteints de PR dans une zone à forte prévalence de tuberculose (138% 000), où la vaccination par le BCG est obligatoire.

Méthodes: Une étude prospective de patients ayant reçu le TST et un IGRA, le QFT-IT, à Pneumophtysiologie Ambulatoire, Hôpital clinique « Dr V Babes », Timisoara, de juillet 2009 à décembre 2010.

Résultats: Sur les 194 patients qui ont subi des tests TST et QFT-IT, 101 (52%) avaient une PR. Significativement moins de témoins que de patients atteints de PR ont eu des résultats positifs de TST (26,7% vs 65,6%, p < 0,001), alors que le pourcentage de résultats positifs de QFT-IT était comparable pour les deux groupes (44,5% vs 59,1%, p 0,054). Des résultats indéterminés de QFT-IT ont été trouvés chez deux patients atteints de PR (1,9 %). La QFT-IT a une sensibilité 2 fois plus grande que la TST, mais les résultats positifs de la QFT chez les patients atteints de PR âgés par rapport aux témoins ont été réduits (40% vs 71%).

Conclusion: Dans une population endémique de tuberculose, le test QFT-IT semblait être un test plus précis pour la détection de l’ITL chez les patients atteints de PR par rapport au TST, et pourrait potentiellement améliorer le ciblage du traitement prophylactique avant le traitement par des agents anti-TNF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.