Commentaire du Psaume 4

Voici notre leçon d’étude des Psaumes. Nous avons commencé la dernière fois à étudier un sous-ensemble de psaumes connus sous le nom de psaumes de complainte ou de plainte. La semaine dernière, nous avons traité du Psaume 3. Maintenant, nous allons déplacer un psaume plus loin sur le psaume 4.

Genre du Psaume 4

Nous parlons encore d’un Psaume de complainte. Nous pouvons donc nous attendre à un certain type de structure dans ce psaume. Nous pouvons également nous attendre à pouvoir nous asseoir et écouter pendant que le psalmiste développe une stratégie pour maîtriser une crise dans sa vie.

Situation sous-jacente du Psaume 4

Parlons maintenant de la situation sous-jacente à ce Psaume. Et il n’est pas aussi facile de comprendre la situation sous-jacente dans ce psaume que dans le psaume 3. Dans le Psaume 3, nous avions le contexte qui nous était donné directement dans l’inscription. David fuyait son fils. Et cette histoire est bien documentée dans les livres de l’Ancien Testament de Samuel. Donc, c’était facile.

Mais il est vraiment difficile de comprendre le contexte du Psaume 4. Ce n’est pas clairement indiqué. Nous devons donc essayer de reconstituer les détails de ce psaume pour nous donner une idée de la raison exacte pour laquelle le psalmiste a écrit ce psaume. Je connais deux bonnes interprétations possibles. Je vais vous montrer à tous les deux et vous donner celui que je préfère et pourquoi.

Voici la première possibilité de la raison pour laquelle ce psaume a été écrit. Regardez Paume 4:1. Comment David appelle-t-il Dieu ? « Oh mon Dieu – quoi? » Justice. D’accord, alors Dieu est celui qui peut attester de la justice de David. Mais malgré la justice de David et la volonté de Dieu de soutenir le fait que David est juste, regardez ce que David doit dire à certains Israélites dans Palm 4:2. Combien de temps allez-vous faire de mon honneur un reproche ? En d’autres termes, David est juste et c’est son honneur. Mais ces gars donnent l’impression que David n’est pas juste. Ils lui font des reproches. Ils remettent en question son intégrité et sa droiture. Mais c’est évidemment absurde ce que ces gars disent. Pourquoi? Parce que, encore une fois, Dieu se portera garant de la justice de David. David dit donc à ces ennemis dans la 2ème ligne de Paume 4:2 qu’ils aiment ce qui ne vaut rien et qu’ils visent la tromperie. Leurs accusations contre David sont en réalité sans valeur. Et la seule façon pour les ennemis de faire paraître leurs accusations légitimes est d’utiliser la tromperie – de viser la tromperie. Comparez ce que les ennemis disent de David à la réalité présentée dans Palm 4:3. Le Seigneur a mis à part l’homme pieux, peu importe ce que disent ces ennemis. Et Dieu entend David. Donc, pour résumer, David est juste. Mais certaines personnes mentent à son sujet et font croire qu’il ne l’est pas. Et c’est la situation sous-jacente ici dans ce psaume.

Cette interprétation de la situation sous-jacente est donc plausible jusqu’à présent. Et c’est en fait la façon dont je me penchais au début quand j’ai commencé à étudier le psaume. Mais ensuite, vous commencez dans la Paume 4:4 et vraiment dans mon esprit, cette interprétation s’effondre. Rien d’autre après Palm 4:4 n’a beaucoup de sens si le contexte du psaume est que David est calomnié par des ennemis. Pourquoi David dirait-il aux calomniateurs de trembler et de ne pas pécher? Pourquoi leur dire de méditer sur leur lit ? Il leur dit d’offrir des sacrifices justes et de faire confiance au Seigneur. Qu’est-ce que cela a à voir avec la calomnie de David? Ensuite, certains d’entre eux demandent qui nous montrera le bien. Comment cela s’intègre-t-il au reste du psaume s’il s’agit de calomnier David? Et encore et encore. Comme je l’ai dit – le reste du psaume est toujours une sorte de livre fermé si nous essayons de le comprendre comme découlant de la calomnie de David par des méchants.

Donc, c’est la première possibilité pour la situation sous–jacente dans ce psaume – que David soit calomnié. L’un des commentaires que j’ai achetés et qui est fortement recommandé par les chrétiens conservateurs est le livre de Peter Craigie dans la série de commentaires bibliques sur les Psaumes. Et dans ce livre, il approuve ce genre de façon de regarder le Psaume 4.

Mais je ne pense pas que ce soit la meilleure explication pour expliquer pourquoi le Psaume 4 a été écrit. Je pense qu’il y a un scénario qui explique mieux pourquoi certaines choses sont dites dans ce psaume. Essayons donc de découvrir la situation réelle sous-jacente du Psaume 4.

Et nous devons commencer par la paume 4:7. Regardez la mention « maïs et vin » abondant. Cela se produit pendant une période de récolte. Et le temps de la moisson dans l’ancien Israël aurait été un temps joyeux. La nourriture arrive enfin! Qui ne serait pas excité? Et pourtant, regardez Palm 4:6. Ces mots ne semblent pas très joyeux. Certains demandaient « qui va nous montrer du bien? »Eh bien, comment ça ? C’est l’heure de la récolte. Il y a du grain et du vin nouveau. Pas vrai? Eh bien, il devrait y en avoir. Et pourtant, ceux d’entre nous qui vivent à la campagne ou qui ont besoin de traverser la campagne pour se rendre au travail ou à l’église – nous savons ce que c’est que de passer devant des champs et des champs de maïs ou de haricots. Et si l’été a été particulièrement pluvieux et qu’il est maintenant temps de récolter, vous pourriez voir beaucoup de produits inutilisables car les champs ont été trop humides. Ou si nous avons peut-être eu un été exceptionnellement sec, la récolte à l’automne ne sera pas vraiment satisfaisante. En fait, ce sera probablement assez décevant, en particulier pour les agriculteurs qui dépendent de la récolte à venir. Et c’est ce qu’était la plupart de l’ancien Israël – les agriculteurs. Ce n’était pas seulement leur travail non plus. C’était leur vie. S’ils n’avaient pas de nourriture, ils finiraient par mourir de faim. Et c’était l’une des principales attractions que les anciens dieux cananéens de la fertilité tenaient pour les Israélites désobéissants et infidèles. Parfois, il a peut-être semblé que Dieu se fichait de savoir si les Israélites vivaient ou mouraient. Parfois, il retenait la pluie à cause des péchés d’Israël. Et au lieu de se repentir de leurs péchés, ils ont essayé de trouver un moyen de se livrer encore à leurs péchés tout en obtenant la pluie dont ils avaient besoin. Eh bien, entrez dans Baal – le dieu de la pluie cananéen. Vous le priez et il vous répond et vous allez avoir votre pluie. Parce que c’est ce qu’il fait, selon ces gentils voisins païens sur la route – oui, ceux qu’Israël aurait dû chasser de la terre, mais ne l’ont pas fait. Ils ont un moyen pour nous, Israélites, de réussir nos récoltes tout en profitant de notre péché.

Eh bien, où y a-t-il une mention de Baal ou de faux dieux dans ce psaume? Regardez Palm 4:2. David s’adresse à ces Israélites infidèles dans son esprit et il leur demande rhétoriquement combien de temps ils transformeraient sa gloire en honte. Qui était la gloire de David dans le Psaume 3 ? C’était Dieu lui-même. Donc, d’une certaine manière, ces gars font honte au Dieu de David. Comment font-ils ça ? Ligne suivante. Ces gens aiment le vide – en hébreu – et cherchent un mensonge ou une illusion. Ces hommes se détournent du Seigneur et se tournent vers des délires vides. Une possibilité est que ces hommes se tournent réellement vers ces idoles afin de faire fonctionner la vie pour eux. Ils ont besoin de pluie. Yahvé ne le donne pas. Voyons si Baal le fera pour nous.

Alors, quel est le contexte sous-jacent de ce psaume de complainte? Une sécheresse, probablement au moment de la récolte. Et cela donne la tentation aux Israélites infidèles d’abandonner le Seigneur et de chercher de faux dieux qu’ils espèrent les aider à surmonter cette sécheresse et à s’assurer qu’ils ont de la nourriture à mettre sur la table.

C’est la position du livre de Gerald Wilson sur les Psaumes qui fait partie de la série de commentaires d’application de la NIV. Goldingay dans la série de commentaires de Baker aborde également le Psaume 4 de cette façon. Et je pense que cela présente un contexte plus crédible pour ce psaume. Je pense que cela explique mieux la présence des déclarations que nous lisons dans le Psaume 4.

Structure du Psaume 4

Maintenant, avec cette compréhension du contexte de ce psaume, regardons la structure du Psaume 4. Rappelez-vous – les psaumes de complainte ont cinq parties à leur structure. Trouvons-les.

Invocation

Psaume 4:1 sert d’invocation.

 » Écoute-moi quand j’appelle, Dieu de ma justice; tu m’as élargi quand j’étais dans la détresse; aie pitié de moi, et écoute ma prière. »

Maintenant, vous pouvez vous demander si ce verset sert également de pétition. Mais je ne pense pas que ce soit le cas. Cette partie est encore à venir. C’est vrai que le psalmiste demande quelque chose. Mais c’est simplement que Dieu répondrait à sa prière. Eh bien, quelle est sa prière? Nous le voyons plus loin dans Psaume 4:6. Donc, je pense que ce verset ne sert que d’invocation.

Complainte

Alors le Psaume 4:2-5 sert de complainte. Et c’est une sorte de complainte étrange. David ne décrit pas les Israélites idolâtres infidèles au Seigneur. Au lieu de cela, David s’adresse à eux comme s’ils se tenaient juste devant lui. Il dit,

 » Ô fils d’hommes, combien de temps transformerez-vous ma gloire en honte? combien de temps aimerez-vous la vanité et chercherez-vous après la location? Selah. 3 Mais sachez que l’Éternel a mis à part celui qui est pieux pour lui-même; l’Éternel écoutera quand je l’appellerai. 4 Tenez-vous dans la crainte, et ne péchez pas; communiez avec votre cœur sur votre lit, et restez immobiles. Selah. 5 Offrez les sacrifices de justice, et mettez votre confiance en l’Éternel. »

Voilà la complainte.

Pétition

Psaume 4:6 – comme je l’ai dit – est une pétition.

 » Il y en a beaucoup qui disent: Qui nous montrera du bien? Seigneur, élève sur nous la lumière de ton visage. »

Confiance

Je pense que Psaume 4:7 est donc la déclaration de confiance de David dans le Seigneur.

 » Tu as mis de la joie dans mon cœur, plus qu’au temps où leur blé et leur vin augmentaient. »

Ces idolâtres sont prêts à abandonner le Seigneur pour de la nourriture. Mais David dit – ils peuvent avoir leur nourriture, mais je veux le Seigneur.

Louange

Et enfin, je pense que nous pouvons prendre Psaume 4:8 comme déclaration de louange.

 » Je me coucherai en paix et je dormirai; car toi, Seigneur, tu me fais seulement habiter en sécurité. »

Tout comme dans le Psaume 3, nous voyons le Psalmiste louer le Seigneur pour quelque chose que lui seul peut faire. Dans ce cas, c’est que le Seigneur seul peut faire habiter David en toute sécurité.

C’est donc la structure en 5 parties de ce psaume de complainte. Son contexte est une sécheresse qui incite les Israélites à se tourner vers les idoles.

Sujet et thème du Psaume 4

Alors, puisque nous savons tout cela maintenant, trouver le sujet et le thème de ce psaume ne devrait pas prendre trop de travail au-delà de ce que nous avons déjà fait. Rappelez–vous – le sujet est de quoi parle le psaume. C’est bref – probablement un ou deux mots habituellement. Le thème est alors ce que le poète dit de son sujet.

Sujet

Alors, quel est le sujet? Je pense que c’est une question d’augmentation. Des dispositions matérielles, quelque chose comme ça. Permettez-moi d’essayer de le démontrer.

Dans le Psaume 4:1 où David invoque le Seigneur, il dit que le Seigneur l’a élargi quand il était dans la détresse. J’apprécie que la LSG ait utilisé ce mot « agrandir ». Certaines traductions disent « soulagé » ou quelque chose d’autre qui est assez abstrait et ne vous donne pas une très bonne image de ce qui se passe. Mais ce verbe traduit par « agrandi » signifie ici faire large ou étendre ou donner une large place à quelque chose.

Et le Seigneur l’a fait pour David dans les circonstances les plus impossibles. Parce que le mot traduit par « détresse » peut aussi être traduit par « lieu étroit ».

Ainsi, dans un endroit très étroit de la vie de David, le Seigneur a étendu David. Il a augmenté David d’une manière que nous ne connaissons pas encore. Mais c’est ainsi que David commence ce psaume – avec une référence à augmenter.

Et quand David s’adresse aux Israélites idolâtres dans le Psaume 4:2-5, il les prend vraiment à la tâche pour aller chercher l’augmentation dans le mauvais sens. Ils font honte au Seigneur – Psaume 4:2. Ils ne cherchent pas le Seigneur pour fournir l’augmentation dont ils ont besoin. Ils cherchent après la location ou la tromperie ou le mensonge – de faux dieux pour les aider à atteindre l’augmentation qu’ils recherchent – pour les aider à obtenir de la pluie afin que leur grain et leur vin nouveau puissent abonder, comme nous l’entendons plus loin dans le psaume. David donne donc quelques conseils à ces infidèles. Et c’est ce qui l’occupe à travers Psaume 4:5. Donc, encore une fois, l’accent est mis sur l’augmentation – dans cette section, sur la façon de ne pas chercher d’augmentation.

Ensuite, dans Psaume 4:6, David cherche à augmenter de la bonne façon. Vous voulez une récolte, en tant qu’agriculteur? Ne cherchez pas Baal pour donner votre pluie afin que vos récoltes puissent augmenter. Cherchez le Seigneur et priez-le, comme David le fait ici. Demandez au Seigneur de bénir vos efforts – d’élever la lumière de son visage sur vous.

Et Psaume 4:7 nous donne le cœur de David à ce sujet. Ce n’est pas parce que David était pieux que Dieu a exempté David des effets de cette sécheresse. Ses champs auraient aussi souffert. Et pourtant, voici où David nuance ce qu’est vraiment l’augmentation. L’augmentation physique et matérielle est-elle le seul type qui devrait intéresser une personne? Pas dans l’esprit de David. David tirait plus de joie du Seigneur lui-même que lorsque les idolâtres obtenaient leurs récoltes. Et laissez-moi vous dire que les idolâtres sont vraiment heureux quand leurs récoltes arrivent. C’est pour ça qu’ils vivent. C’est pour ça qu’ils travaillent. C’est leur objectif principal et leur fin principale dans la vie. Et quand ça arrive, ils sont heureux. Mais le Seigneur rend David plus heureux que cela – même quand il est privé de ces choses qui rendent ces autres gens si heureux.

Alors, où se trouve la véritable augmentation? Pas dans les choses temporelles en elles-mêmes. Mais du Seigneur.

Et enfin dans Psaume 4:8, David loue le Seigneur pour la sécurité qu’il connaît. Il n’aura pas peur si la récolte ne donne pas. Il connaît le Seigneur qui pourvoira à tous ses besoins. Pas besoin de perdre le sommeil. Le Seigneur donnera à son peuple toute l’augmentation de toutes sortes dont il a vraiment besoin.

Thème

Donc, encore une fois, le sujet en discussion est « augmenter ». Et nous avons essentiellement vu le thème – ce que David dit de l’augmentation. La Véritable Augmentation Vient du Seigneur. Pas vrai? Ça ne vient pas des idoles. Le Seigneur pourrait refuser le genre d’augmentation dont nous pensons avoir besoin. Mais ne vous tournez pas vers des idoles. Ils ne vous aideront pas. Continuez à servir et à faire confiance au Seigneur. Et il te donnera ce dont tu as besoin quand tu en auras besoin. Pas un instant trop tard. Et pas un instant trop tôt.

Commentaire sur le Psaume 4

Et en parlant de choses qui ne se passent pas trop tôt, nous devons expliquer les détails de ce psaume. Nous avons traité des questions générales dans le Psaume 4. Passons maintenant à travers le psaume une fois de plus en soulignant les détails qui pourraient nous aider à mieux comprendre le psaume.

Psaume 4:1

Lisons le Psaume 4:1.

 » Écoute-moi quand j’appelle, Dieu de ma justice; tu m’as élargi quand j’étais dans la détresse; aie pitié de moi, et écoute ma prière. »

Réfléchissons un peu plus aux images de ce verset. David se présente comme celui qui était dans une situation difficile. Littéralement. Il était en détresse – ce qui peut encore être traduit par « étroitesse ». Il se sentait pressé d’une certaine manière. N’est-ce pas intéressant ? Il connaît une sécheresse avec le reste d’Israël. Il souffre du besoin et du manque de provisions matérielles. Quand l’argent est difficile à trouver pour nous, ne disons-nous pas quelque chose comme si nous nous sentions pincés? Ou qu’en est-il de cette phrase – « l’argent est un peu serré en ce moment ». C’est exactement ce que David dit ici. Il est dans une situation difficile avec des provisions matérielles. Et pourtant, le Seigneur va l’agrandir. Le Seigneur va le faire croître ou augmenter ou abonder au milieu de son épreuve serrée.

Psaume 4:2-5

Et cette considération de l’élargissement par Dieu du juste David conduit David à une exhortation sincère à ses compatriotes qui, apparemment, n’agissaient pas très bien et se tournaient vers les idoles pour leur augmentation.

 » Ô fils d’hommes, combien de temps transformerez-vous ma gloire en honte? combien de temps aimerez-vous la vanité et chercherez-vous après la location? Selah. 3 Mais sachez que l’Éternel a mis à part celui qui est pieux pour lui-même; l’Éternel écoutera quand je l’appellerai. 4 Tenez-vous dans la crainte, et ne péchez pas; communiez avec votre cœur sur votre lit, et restez immobiles. Selah. 5 Offrez les sacrifices de justice, et mettez votre confiance en l’Éternel. »

Quelle devrait être la réponse aux questions posées dans Psaume 4:2? Devrions-nous nous attendre à ce que les idolâtres répondent par quelque chose comme « Eh bien, juste un peu plus longtemps » ou « Eh bien, j’ai l’intention de continuer à faire ces choses. »Non, je pense que si les idolâtres avaient entendu les questions posées de cette façon, ils auraient vu les erreurs évidentes dans leur pensée. Je veux dire, qui pense que c’est une bonne idée de transformer quelque chose de glorieux – comme le Seigneur – en quelque chose de honteux – comme un morceau de bois auquel on s’incline? Qui pense que c’est une bonne idée d’aimer des choses sans valeur? Qui pense vraiment que c’est une bonne utilisation de son temps pour poursuivre le « leasing » ou la tromperie? Personne ne le fait. C’est comme – allez les gars! Ne voyez-vous pas la folie totale de vous détourner de Dieu pour devenir des idoles afin de réaliser ce que seul le Seigneur peut vous donner ?

Alors, maintenant que David a les idolâtres voyant la folie de leur chemin, il leur conseille de changer de cap. Au fait, vous trouvez-vous jamais confronté à vos ennemis dans votre esprit et votre cœur? Vous êtes-vous déjà senti un peu gêné de faire ça? Vous vous demandez si c’est impie? Cela peut se transformer en impiété, à coup sûr. Mais David le fait ici et cela est modélisé pour nous comme un moyen de maîtriser une crise qui est assez universelle – ne pas avoir assez de matériel. Alors, de toute façon, n’hésitez pas à vous adresser à ceux qui vous troublent dans votre cœur alors que vous vous brossez les dents ou quoi que ce soit d’autre! Cela pourrait vous aider à maîtriser la crise qu’ils provoquent dans votre vie.

Alors, de toute façon, voici ce que David rappelle à ces idolâtres. Le Seigneur a mis à part l’homme pieux pour lui-même. Le Seigneur a une place spéciale dans son cœur pour l’homme qui est pieux. Ce mot traduit par « homme pieux » est lié à l’amour d’alliance loyal de CHESED. Les pieux – les justes – ont fait l’expérience de l’amour aimable et loyal de Dieu et ils se retournent et l’expriment aux autres. Dieu entend ce genre de personne quand il appelle. David était une telle personne. Et Dieu l’a entendu. Et c’est le problème avec ces idolâtres. Ils ne sont pas entendus par le Seigneur. Pourquoi? Parce qu’ils n’embrasseront pas l’amour fidèle de l’alliance de Dieu. Leurs vies sont vides d’un tel amour dans leurs propres cœurs. Et donc ils courent après des idoles qui ne peuvent rien faire pour eux.

Donc, ces gars sont tout simplement sans espoir, je suppose. Non, pas vraiment. David les amène à savoir comment remédier à cette situation. Comment ces idolâtres devraient-ils réagir à cette nouvelle que ce qu’ils font est complètement inutile? Ils devraient rester dans la crainte et ne pas pécher. L’expression « se tenir dans la crainte » est littéralement « trembler ». Ce tremblement peut indiquer que celui qui tremble est en colère dans certains contextes. Mais dans ce cas, je pense que David ne conseille pas aux idolâtres d’être en colère. Il leur dit de trembler de peur. Pourquoi? Parce qu’ils sont en train de reconnaître qu’ils ont offensé le seul Dieu vrai et vivant. Ils se sont complètement trompés sur la façon d’aborder la réalisation de dispositions matérielles. Les idoles n’ont aucun pouvoir. Et donc, ils ont besoin de craindre et d’arrêter leur péché – arrêtez leur idolâtrie.

Parfois, dans l’Ancien Testament, les méchants sont représentés comme complotant de mauvais plans dans leurs lits. Mais David ordonne à ces hommes – s’ils se retrouvent au lit, ils feraient mieux de ne pas mettre au point de mauvais plans. Ils feraient mieux de se parler et de reconsidérer leurs choix. Ne pèche pas. Sois tranquille, leur dit David.

Et en fin de compte, ils ne devraient pas sacrifier à de faux dieux – à des démons. Ils devraient offrir des sacrifices au Seigneur. Et ce n’est pas la simple forme d’offrir un sacrifice qui plaît au Seigneur. Le Seigneur veut des sacrifices justes. Ceux qui sont bien faits – avec des mains propres et un cœur pur. Pas avec des mains qui versent du sang innocent. Et finalement – même dans l’Ancien Testament – le Seigneur a exigé que les hommes aient confiance en lui. Le sacrifice sans confiance était un affront au Seigneur. Il voulait les deux.

Psaume 4:6

Et pourtant, à l’heure actuelle dans ce Psaume, il y en avait beaucoup qui cherchaient des idoles pour aider à cette sécheresse. David témoigne — « Il y en a beaucoup qui disent: Qui nous fera du bien? »

C’est comme si les idolâtres essayaient de justifier leurs actes infidèles. Ils disent : eh bien, nous avons essayé le Seigneur. Mais il ne travaille plus pour nous. Il n’enverra pas de pluie. Il nous faut de la pluie. Et donc, si nous n’avons pas le droit de demander de l’aide à Baal, qui va nous aider? Le Seigneur ne le fera pas, nous mourrons de faim! On va mourir ! Quelle est la solution ?

Voici ce que David suggère. Il prie le Seigneur. C’est sa requête au Seigneur. Et en même temps, c’est un exemple pour les idolâtres de ce qu’ils doivent poursuivre. Il dit: « Seigneur, élève sur nous la lumière de ton visage. »Cette formulation devrait nous rappeler Nombres 6:22-27. David utilise ce que nous appelons une allusion – une référence indirecte à quelque chose. Dans ce cas, David évoque la bénédiction sacerdotale dans les Nombres 6. Laisse-moi lire ça pour toi.

 » L’Éternel parla à Moïse, en disant: 23 Parle à Aaron et à ses fils, en disant: C’est ainsi que vous bénirez les enfants d’Israël, en leur disant: 24 L’Éternel te bénit, et te garde; 25 L’Éternel te fait briller la face, et te fait grâce; 26 L’Éternel lève son visage sur toi, et te donne la paix. 27 Ils apposeront mon nom sur les enfants d’Israël, et je les bénirai. »

C’est tout! C’est ce dont ces idolâtres avaient besoin. C’est ce dont David avait besoin. Ces gens avaient tous besoin de la bénédiction de Dieu. Pas la bénédiction supposée des idoles. Ils avaient besoin que le Seigneur bénisse – et le Seigneur garde – et le Seigneur brille – et le Seigneur soit gracieux – et le Seigneur se lève – et le Seigneur donne la paix – et le Seigneur bénisse. Les idoles ne le feront pas. Israël avait besoin du Seigneur. David prie donc pour que le Seigneur fasse ces choses pour son peuple.

Psaume 4:7

Et en même temps, David est rempli de paix que Dieu lui fournira toute l’augmentation dont il a besoin. Il témoigne: « Tu as mis de la joie dans mon cœur, plus qu’au temps où leur blé et leur vin augmentaient. »La source de joie pour ceux qui ne connaissent pas le Seigneur – c’est des choses. Maïs / nourriture, vin / boisson, argent, vêtements, maisons, terres, véhicules, tout le reste. Et c’est tout cela. Quand ces choses passent – ou dans ce cas – elles ne viennent jamais – alors la joie part aussi. Mais le Seigneur ne nous quitte jamais et la joie qu’il donne est sans fin. Et c’est mieux que la joie que tout le monde peut tirer des choses.

Psaume 4:8

Et que peut donc faire de plus le psalmiste que de louer le Seigneur ? Il dit: « Je me coucherai en paix et je dormirai; car toi, Seigneur, tu me fais seulement habiter en sécurité. » Dans le Psaume 3, David a dit qu’il pouvait aussi se coucher et dormir. Mais les circonstances sont différentes ici. Dans le Psaume 4, David ne fuit pas pour sa vie et a peur que quelqu’un le tue. Mais sa vie est toujours en danger. Si cette pluie ne vient pas et qu’il ne mange pas, il mourra. Mais il n’est tout simplement pas inquiet à ce sujet. Le Seigneur – pas les idoles – le Seigneur seul fait habiter David en toute sécurité. Il n’aura pas peur de la famine et de la sécheresse. Parce que le Seigneur est avec lui. Et ainsi, il peut louer le Seigneur pour avoir fait ce que lui seul peut faire – fournir une augmentation pour soutenir la vie de David.

Conclusion

Donc, c’est le Psaume 4. La Véritable Augmentation Vient du Seigneur.

Est-ce votre conviction? Au milieu des temps maigres – des temps serrés, allez-vous chercher le Seigneur et sa bénédiction et sa provision? Ou allez-vous accompagner la foule et chercher des expédients pour fournir l’augmentation dont vous pensez avoir besoin? Le Seigneur distingue les pieux pour lui–même – ne le saviez-vous pas ? Et si vous êtes l’un des pieux – celui qui a fait l’expérience de l’amour fidèle de l’alliance de Dieu et qui, par conséquent, montre ce genre d’amour à Dieu et aux autres – si c’est le cas, alors vous savez que le Seigneur entendra quand vous l’appellerez et vous pourvoira pour vous tout ce dont vous avez besoin quand vous en avez besoin. Et il vous donnera une joie qui surpasse tout ce que cette vie temporelle a à offrir. Alors, ne perdez pas le sommeil en période de vaches maigres. Que le Seigneur vous fasse habiter en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.